Fontcaude

Juvignacoises, juvignacois,

Une fois de plus, des projets sont lancés sans aucune concertation de la population des quartiers.

Aujourd’hui, c’est la vente du square du 18 Juin (Av. des Hauts de Fontcaude) à un promoteur.

A la question: pourquoi?

La réponse est: « L’entretien est trop coûteux. »

Qui peut croire cela?

Ne serait ce pas plutôt pour financer d'autres projets pas forcément de première nécessité pour la majorité des administrés?

Sous des prétextes fallacieux, au fil du temps, le maire vend les « bijoux de famille » aux promoteurs.

Où sont les promesses de campagne "Nous aménagerons des espaces verts de loisirs".

On entend dire que d'autres cessions de domaines communaux seraient en projet. Aujourd’hui un square,

demain un autre, jusqu’où ira t’il?

Il fût un temps, pas si lointain, où l'on dénommait la commune, Juvignac la verte. Appellation rapidement remplacée par "ville de Juvignac" par l'actuelle majorité. On comprend pourquoi, il n'est qu'à constater l'état de Juvignac aujourd'hui. Si cela continue, nous ne serons plus définitivement qu'une banlieue de la périphérie nord ouest de Montpellier.   

Travaux à Fontcaude

 

​            Vendredi 16 février vers 15h30 un groupe d'une quinzaine de personnes s'est donné rendez-vous  face au petit centre commercial, au croisement de l'avenue des Hauts de Fontcaude et de l'avenue des Hameaux du golf (ex-place de l'olivier). 

Micro, haut-parleur, table avec rafraîchissements font vite comprendre que c'est une cérémonie avec des officiels. Sont en effet présents le maire de la commune, et quelques adjoints, un vice président de la Métropole, et des responsables des entreprises travaillant sur le chantier de réhabilitation de l'avenue de Fontcaude. 

            Était-ce une réunion de chantier ? Dans ce cas, Y avait-il besoin demicro ?

            Était-ce  une simple visite de courtoisie ? Même remarque.

            Était-ce destiné à informer les habitants ?  A ce moment là, il aurait fallu inviter les riverains. 

            Ou bien était-ce simplement un outil de communication ?

Réponse à suivre dans la presse locale, ou dans le prochain bulletin municipal.

            Des allocutions prononcées, on retiendra les louanges que les diverses collectivités s'adressent réciproquement, et on apprendra que la Métropole prenant 15%des travaux à sa charge, il devrait en rester 85% à la charge de la commune.

     Habitants des Hauts de Fontcaude soyez vigilants.

                 Vous n’êtes pas à l’abri de cambriolages nocturnes. Dans la nuit du jeudi 22 février à deux heures du matin, un couple de retraités                   révéillé par des bruits suspects a surpris des malfrats en train de faire main basse sur les objets de valeur dans leur maison. Heureusement, les             voleurs ont pris la fuite avec leur butin mais sans s’en prendre physiquement aux propriétaires des lieux.

                 Après le quartier Saint Hubert, les Garrigues, La plaine c’est peut être aujourd’hui le tour de Fontcaude de subir une nouvelle vague de           cambriolages.

                  Malgré la belle campagne de communication de notre maire sur la sécurité à Juvignac, force est de constater que nos concitoyens ne               peuvent pas dormir tranquilles. Notre police municipale fait avec les moyens qu’elle a et surtout avec les effectifs qu’elle n’a pas.

                  Rappelons que dans les débuts de la mandature de la nouvelle équipe municipale nous avons perdu cinquante pour cent de nos policiers.       Quatre ans après non seulement nous ne sommes pas revenu à l’effectif de départ mais l’embauche de nouveaux agents nécessaire vu                         l’augmentation de la population et la manne financière dont bénéficie aujourd’hui la commune n’est pas réalisée.

                  Rassurez vous, nos policiers arriveront plus vite chez vous en cas de nécessité en vélos électriques et pendant les heures de bureau.