Actualités de mars

 

 

 

Vie de l'association

          Le bureau s'est réuni fin février pour mettre en place son activité de l'année. Une lettre sera envoyée aux adhérents prochainement (mi-mars) à ce sujet. Il y figurera l'appel à cotisation pour l'année 2107. Le site internet de l'association comportera plus d'images. Il permettra aussi en cliquant sur « adhésion » d'imprimer soi-même le bulletin d'adhésion. Il restera à l'adresser, rempli, au siège de l'association avec le règlement par chèque.

 

Bulletin municipal

          Appelé bizarrement n°4, (car il y avait déjà eu un n°4),il a été distribué dans les boîtes aux lettres fin février,  contrairement au précédent bulletin resté coincé dans les bureaux de l'hôtel de ville( ce que les commerçants, qui en avaient largement payé la réalisation par la publicité, ont beaucoup apprécié).

          Première impression globale: les fanfaronnades ont disparu. Nos remarques précédentes ont donc porté.

          Deuxième impression globale : la page la plus intéressante du bulletin est à l'évidence la page 33, qui rompt avec les 14 pages étalant l'autosatisfaction sur papier glacé, puisqu'on  trouve sur cette page 33 l'expression des groupes politiques permettant véritablement faire le point de l'action de la municipalité. Les autres pages sont un album de photos et un catalogue d'informations pratiques.

 

          Examinons plus en détail le contenu :

Les déclarations d'extension immobilières marquent le pas, pour être remplacées par le mot projet.

C'est ainsi que 2017 serait « une année en projets »

On y apprend que la réfection de l'avenue de Fontcaude qui « dessert plus de 3000 d'entre nous »est un très joli projet, qui « outre sécuriser la circulation, permettra de nouvelles pistes cyclables ». Cela reste flou, puisqu' aucune concertation n'a été engagée avec les riverains. On est donc en droit d'espérer un réalisation réussie, mais aussi de craindre le pire. Comment seront implantées les pistes cyclables par exemple, en réduisant la chaussée ? et pour aller où ? « construire ensemble notre ville » c'est ce qui est écrit  page 4 ; cela tombe bien, c'est ce que l'on attend.

 

           Au sujet des impôts locaux, il est insupportable de lire dans chaque bulletin que la situation redevenue saine n'entraînera pas d'augmentation nouvelle des impôts, qu'ainsi on tient parole, ou encore  qu'on s'est redonné des marges de manœuvre. Si l'on avait attendu un peu pour construire une troisième école, dont la nécessité n'apparaît plus aussi évidente maintenant, il n'aurait pas été nécessaire d'augmenter les impôts de 23% en 2015, soit entre 400 et 800 € par propriétaire, ce qui représente  pour la durée d'un mandat entre 2000 et 4000 € de pouvoir d'achat en moins par foyer fiscal.La marge de manœuvre de la municipalité est une chose, mais le  pouvoir d'achat de chacun c'est son unique marge de manœuvre  !!!

 

          Logements sociaux : nous sommes heureux de lire page 8 : « En matière de logements sociaux, nous considérons avoir accompli un effort suffisant et avons décidé de faire une pause » Très bien, mais cela suscite tout de même deux remarques :  premièrement, si le taux de logements sociaux est passé de 6 à 14% entre 2014 et 2017 n'est-ce pas tout simplement là la concrétisation des décisions de l'ancienne municipalité,( le temps que les appartements soient livrés) ? Deuxièmement, si  Agir Pour Juvignac n'était pas intervenu lors de l'enquête d'utilité publique pour rappeler à la métropole qu'une pause s'imposait, entendrions nous aujourd'hui parler de pause ?

 

          Pause immobilière : entourloupe ou réalité ?Que sont devenus les projets de construction d'environ 1000 logements annoncés dans un bulletin municipal de 2016 ? Page 33 on lit, dans la rubrique de la majorité municipale : « la folle urbanisation qui  prévalait depuis 2007 est maîtrisée, puisque nous avons stoppé 1300 logements depuis notre élection ». N' est-on pas en train de nous enfumer ? On indique en effet  page 8 :« nous cherchons à négocier avec les promoteurs l'aménagement d'équipements publiques ». Comment croire qu'il n'y a pas une contrepartie avec les promoteurs sous forme d'autorisation de bétonnage  supplémentaire? Tout cela n'est pas clair.

 

          Mise à disposition des salles municipales : nos protestations concernant le coût exorbitant des salles municipales ont été entendues, puisque le dernier bulletin municipal  indique un tarif accessible (c 'est à dire?), et même gratuitement pour la première réservation à but non lucratif demandée (référence page 29 du bulletin).

 

Sécurité.

 On nous annonce des postes et des postes, mais quand ? Une  « brigade de vélo » est-elle la bonne réponse ? Citons quelques faits qui ne sont guère rassurants :

             -Un jeune sportif a été agressé vers 18 h aux alentours de la place des lavandes en début d'année.

              -Les anciens combattants se font régulièrement insulter par des jeunes lorsqu'ils se rendent à leur lieu de réunion.

             -Insultes ou dégradations font aussi partie de la vie des joueurs de tennis.

             -Le trafic de voitures a repris de plus belle sur le parking du tramway, après la courte accalmie faisant suite à notre intervention( voire photos).

             -A la suite de nos remarques un effort a été fait sur les tags. Mais c'est là un combat journalier, et non mensuel ou semestriel.

 

Espace urbain. Quelques questions :

              -Le terrain de la future école Mandela faisait l'objet d'un ruissellement important récemment alors que les pluies n'avaient pas été si fortes que cela. A t-on bien pris les mesures nécessaires dans ce domaine pour éviter des désagréments relatifs aux intempéries ?

              -Que va t-il se passer sur le site de l'ancienne station Elf ? La rumeur dit que la ville a préempté le terrain pour en faire un espace vert. Mais le prix d'achat plus les travaux d'aménagement représenteraient entre 800 000 et 1 000 000 € . Est- ce bien cela ? Et si oui, n'est-ce pas vraiment trop cher payé pour un simple espace vert supplémentaire.