L'enquête d'opinion du maire ou la persuasion par la méthode Coué.

     Les résultats du « sondage » diffusés par l’actuelle municipalité laissent quelque peu songeur et suscitent des interrogations en raison de leurs caractères étrangement plébiscitaires et de  l’absence d’information sur les conditions de réalisation dudit sondage.

     Par ailleurs était- il nécessaire de faire un sondage à grands frais pour savoir qu’un des problèmes majeurs à Juvignac est la circulation et les embouteillages.  Les fonds publics auraient pu être utilisés autrement et de manière plus judicieuse.

     Un sondage est par définition une enquête statistique visant à donner une indication quantitative à une date déterminée des opinions et souhaits d’une population par l’interrogation d’un échantillon. Un sondage pour être valable doit donc répondre à des règles bien précises.

     Or aucune information n’est donnée en ce qui concerne:

  • L’organisme en charge du sondage ?

  • La méthode  choisie pour le sondage ? Méthode des quotas (interrogation échantillon représentatif base INSEE) ou méthode aléatoire sélection de personnes au « hasard »

  • Les critères de sélection des personnes interrogées  (choix , composition..) ?

  • L’intégralité les questions posées et les conditions dans lesquelles elles ont été posées ?

  • Etc.…

 

     En l’absence de ces informations tout porte à croire que le sondage commandité par l’actuelle municipalité manque d’impartialité et d’objectivité. L’argent des contribuables aurait pu être utilisé autrement.

 

     Ce sondage ne reflète en aucun cas l’opinion des Juvignacoises et Juvignacois .

     C’est un satisfecit sans fondement visant à faire croire à la population des actions menées  par la municipalité qui dans la réalité sont plus proches du néant et se caractérisent par leurs vacuités.