A propos du budget de la commune

 

        « La ville n'a pas fini de solder les comptes de la mauvaise gestion passée » Telle est la déclaration du maire actuel dans le journal municipal de l'été 2016. On lit dans le même article « Si l’arriéré de la ville a été apuré plus rapidement que prévu(en 2016 contre 2017), la fragilité structurelle des finances communales n'en reste pas moins forte.

 

     On ne peut évidemment que se réjouir de voir réglé ce problème de fonds de roulement négatif en 2104 (estimé à 1,2 M€ par la Cour régionale des comptes). Mais il est  légitime de penser que si la situation a pu se régler aussi rapidement, c'est qu'elle n'était pas si grave que cela. Pourquoi, alors, avoir noirci  la situation au point de stresser toute la population, et pourquoi engager une chasse aux sorcières qui continue à pourrir l'atmosphère ?  

 

     Vu d'aujourd'hui, il paraît plausible, voire probable, que la raison principale de la situation financière tendue de la commune en 2014 tient essentiellement à un retard d'écritures comptables, occasionné par un investissement plus important que prévu dans l'aménagement des Constellations, qu'il aurait mieux valu éviter certes, mais qui était destiné à être résorbé automatiquement par l'apport des rentrées fiscales liées à l'arrivée des habitants de ce quartier. Pour cela deux conditions étaient à remplir : adopter un profil bas dans les dépenses de fonctionnement, et attendre 2 à 3 ans avant de lancer dans de nouveaux investissements. 

 

     Quelle que soit la municipalité élue, cette ligne de conduite s'imposait, par nécessité ou par courtoisie. Nul n'était besoin de faire de la gesticulation médiatique, qui n' a pour effet que d'installer de la suspicion, de la rancœur, et de la division.

 

     Espérons un retour au calme proche, et une prise en compte des attentes de la population : une croissance immobilière marquant une pause pendant quelques années, un retour à une imposition décente, et une vie tranquille à Juvignac.

                                                                                                                                                                                                                          Juvinius   2016