A propos du développement durable

     Le développement durable  a dépassé le niveau du slogan ou de l' idée à la mode ; il a envahi notre vie quotidienne, et s'enseigne même à l'école. Impossible d'agir sans se référer à ses commandements. Mais a t-on bien compris que dans « développement durable » c'est le développement qui est durable, et non pas la réalisation elle même ?

     

     Ainsi un bâtiment construit selon ces critères n'est pas plus durable qu'un autre (en fait, il l'est plutôt moins), car il faudra rapidement changer ses parements, ses isolations,.si ce n'est sa structure.. qui se dégraderont rapidement, ou bien ne seront plus aux normes. On réinvestira ainsi dans le bâtiment, renouvelant de ce fait l'activité, et rendant donc le développement durable. 

 

     A confort, sécurité et longévité comparables, un bâtiment traditionnel coûte moins cher qu'un bâtiment HQE ( haute qualité environnementale). On rétorquera que ce n'est pas vrai, car le bâtiment HQE est subventionné. Tout est question de point de vue, car d'où viennent les subventions : de nos impôts bien sûr. Et que se passe t-il alors, quand les ponctions fiscales augmentent ? On se rabat sur les grandes surfaces pour y acheter des produits importés et bon marché, ce qui a pour effet de mettre en difficulté les petites entreprises locales, tels les commerces de proximité, et par voie de conséquence on augmente le chômage.

 

     Le développement durable est peut-être une bonne idée dans le domaine des économies d'énergie, mais c'est un concept à manier avec précaution. En gros, il ne suffit pas de sauter à pieds joints dans la marmite du  développement durable. Il faut d'abord s'en donner les moyens, être dans une période économique favorable, et se trouver dans un contexte local porteur.

 

     Est-ce vraiment responsable, pour une collectivité de se lancer, si ces conditions ne sont pas réunies, dans de telles opérations sans en maîtriser la globalité des coûts, présents et à venir ?

 

     Se pose t-on la question à JUVIGNAC , en choisissant une école de ce type, ou encore en spéculant sur une éco-technopôle, pourtant peu compatibles avec la situation financière municipale actuelle ?

 

                                                                                                                      

 

 

 

 

   Juvinius