LES IMPÔTS

  • Déclarations : « Nous rechercherons tous les financements extérieurs auxquels nous pouvons prétendre afin de baisser la pression fiscale » tract électoral de « vivre autrement Juvignac » février 2014

« Vous avez dit non à l’augmentation continue des impôts…j’appelle tous les juvignacois à voter pour mon équipe » (tract entre les deux tours de l’élection)

Résultat à ce jour : augmentation sévère des impôts locaux, d’environ 20%, qui se traduit concrètement par une diminution de pouvoir d’achat moyen de l’ordre de 500 € par foyer fiscal propriétaire de son habitation.

     Pour un changement,

     c’est vraiment un changement !

 

  • Déclaration : « Ma seule ambition est de gérer autrement et sainement Juvignac » (tract électoral de la même époque). Sainement pour qui ? Chacun fait ses comptes. 

Résultat : puisque le prélèvement massue précédent va perdurer, il représentera au bout des 6 ans 3000 € en moins pour chaque foyer fiscal.

 

  • Déclaration : « J’ai pris l’engagement de ne plus augmenter les impôts locaux »

(journal municipal). 

Commentaire : encore heureux que l’augmentation de 20% par an ne devienne pas un rythme de croisière. Mais ce qu’attendent les juvignacois, c’est de revenir au taux d’avant, c’est-à-dire d’aboutir à une baisse d’environ  20%, en une ou plusieurs fois selon les rentrées fiscales futures provenant de la montée en puissance de la population des « Constellations ». Renégocier le taux ou la durée d’un prêt auprès d’un banquier n’a rien d’un exploit. C’est le lot de tous les particuliers ou de toutes les entreprises. Vu les taux actuels des prêts, si cela avait été réussi, il n’y aurait pas eu besoin d’augmenter les impôts ! C’est donc une opération ratée.