A propos du coût de l'école Mandela

      A lire les différentes déclarations, orales ou écrites, on est en droit de se poser  : combien coûtera vraiment l'école Mandela, et qui finance ?

 

     Lors d'une mise au point sur ce sujet accordée à Midi Libre le 22 juin 2016,le maire de Juvignac fixe le coût final à 9 M€, dont 40 % de financement par les collectivités (1, 02 M€ déjà obtenus, participation de la Région et du Département en attente, et 2,25 M€ en provenance des promoteurs).

Reste donc 60% à la commune, soit plus précisément 5, 35 M€ .

     Essayons d'y voir plus clair dans la participation des promoteurs. Le rapport de la Cour régionale des comptes dans la partie concernant les Constellations apporte un éclairage : un avenant global  redéfinissant la part revenant à la commune et la part revenant aux aménageurs a été signé par les deux parties. Il prévoit la  modification du giratoire prévu, l'annulation de  la réalisation d'un terrain de football, et d'une salle polyvalente, et en contrepartie la cession du terrain destiné à l'école et  son aménagement. C'est ainsi que la participation des aménageurs à la réalisation de l'école  est évaluée  2,25 M€. Dont acte.

     On peut penser que cette somme se décompose ainsi :  valeur du terrain estimée à 1,05 M€, et coût des aménagements estimés à 1,20 M€.

     Il paraît toute fois peu probable que les promoteurs aient fait un cadeau de 1,20 M€. La réponse est  à chercher dans le fait que le nombre de logements neufs autorisés est passé de  1300 à 1600. Autrement dit, on finance la construction de l'école en densifiant encore plus les Constellations, alors que c'est plutôt de places de parking dont on aurait besoin.

Les mêmes qui  faisaient campagne en disant« Stop au béton »  en 2014 nous proposent en 2016

 « encore plus de béton ».

     Poursuivons. Comment la commune va t-elle financer sa part ? C'est à dire où trouve t-elle les 3,77 M€ restant à sa charge ? ( 5,35 M€ moins 1,58M€ de subventions attendues, dont 0,56 M€ restent encore en attente). Eh bien en partie dans la vente de nouveaux terrains à bâtir, si l'on en croit le journal municipal du printemps : 1,4 M€ sur le site de la Bergerie, et 0,92 M€sur le site des Carrières de l'Hort. Autrement dit : Encore plus de béton puissance deux. Est- ce bien ce qu'il faut comprendre dans l'expression « dynamisation des recettes » du journal municipal ?

     Enfin il y a les dépenses parallèles non négligeables, dont on se garde bien de nous parler : la location des « Algeco » coûte par an 240 k€. Ces bâtiments démontables seront en place jusqu'à l'ouverture officielle de l'école, ce qui représentera probablement trois ans de location . Chacun évaluera lui-même le coût de l'opération.

      D'autres solutions étaient envisageables pour accueillir ces nouveaux élèves, (qui ne sont d'ailleurs pas tous de Juvignac!). Ces solutions, gérées au plus serré, avec des extensions en dur, auraient eu, elles, l'avantage d'être utilisables pour d'autres fonction après la période transitoire, alors que les Algeco une fois démontés ne laissent que des souvenirs.

Encore une fois, il est plus facile de donner des leçons de gestion que de gérer . Mais puisqu'il paraît qu'on est maintenant sur une trajectoire vertueuse, et qu'on a réalisé un tour de force...Tout va bien.

                                                                                                                                                                                                                                     Juvinius