L'ECOLE SUPERFLUE DE LA DEMESURE

Qui oserait contester le bien fondé d'une école? 

Personne, à condition que la nécessité s'impose.

Pour une commune très endettée, des investissements surdimensionnés qui entraineront des dépenses de fonctionnement importantes pour la ville au détriment d'investissements nécessaires et urgents.

N'Y A T-IL PAS UNE ERREUR DE DIAGNOSTIC ?

    Pourquoi une 4eme école à Juvignac à plus de 12 millions d'euros seulement 1 an après l'ouverture de l'école Nelson Mandela qui a déjà couté 12 millions. Un total de 24millions d'euros.

    Rappelons que les juvignacois ont déjà payé au prix fort avec leurs impôts (augmentation de 21% en 2105) une école ouverte en 2017, dont on est en droit de penser que si elle était surdimensionnée et modulable, c'était justement pour ne pas avoir à repayer douze millions d’euros de plus 2 ans plus tard.

N'Y A T-IL PAS DERRIERE CELA DES ARRIERES-PENSEES?

    L'argument de la priorité de l'école ayant très bien fonctionné lors des dernières élections municipales, n'y aurait-il pas l’intention cachée de nous refaire le coup pour 2020, histoire de pouvoir à nouveau augmenter les impôts en 2021?

    Etant donné les déboires actuels et à venir concernant l'école Mandela, on peut s'interroger sur le bien- fondé de ce projet, notamment sur l'urgence déclarée, ou encore sur le type de construction prévue (bois et paille).

  • délibération conseil municipal 2018.06.03.09 - Pour une scolarité épanouie - Construction du 4ème groupe scolaire de Juvignac -

Avoir largement recours à des matériaux, techniques et savoir-faire locaux: construction bois, mais l'utilisation de la paille ou de la terre, par exemple, pourront être envisagées;

L'EVOLUTION DES EFFECTIFS

    A la rentrée scolaire 2014 il y avait, à quelques unités près 1000 élèves à Juvignac. A la rentrée 2017 il y en avait 1081. Une fois l'école Mandela construite la capacité d'accueil a été portée à 1382 places. Ce qui correspondait alors à une sous occupation de 300 places. Ce qui n'est pas rien (30% d'inoccupation) ! Au point qu'on se posait la question de l'avenir d'une des 2 anciennes écoles. 

    L'adjoint aux affaires scolaires nous a dit qu'à la rentrée 2019 tout serait occupé. Ce qui signifie qu'en 2 ans l'effectif s'accroîtrait de 30%!!... 

    D'où la nécessité d'avoir une quatrième école construite pour la rentrée 2020?

- des naissances? On nous en annonce 120 par an alors que dans le bulletin municipal on n'en compte que 70.

- des nouveaux arrivants? Le maire annonce 129 nouveaux arrivants par an dans la commune. 

- dernier point: Tous les élèves ne sont pas juvignacois (ce serait le cas pour une centaine d'entre eux). Certes la loi permet à une commune d'inscrire des élèves venant d'ailleurs (avec compensation financière), mais cela dans la limite des places disponibles évidemment.

Il est donc légitime de se poser la question: D'où viennent ces élèves grossissant l'effectif ?
  • L'accroissement des effectifs pourrait être mieux maîtrisé.

  • Sont encore disponibles, dans les 3 écoles existantes, 5 ou 6 salles, utilisables en cas de besoin.

  • L'espace occupé par le centre aéré pourrait aussi être libéré. .

Les 12 millions d’euros budgétisés pour la construction de cette école ne doivent en aucun cas être le prétexte d’une augmentation des impôts locaux lors d’une hypothétique prochaine mandature.