Les routes et la circulation

  • Déclaration : « Nous ne laisserons pas la grande partie de la facture de réfection des chaussées à la charge des contribuables de Juvignac » (tract électoral février 2014)

Réalité : sur les 2,2 à 2,5 millions d’euros qui vont y être dévolus, ce sont bel et bien les contribuables qui vont payer la quasi-totalité de la facture.

 

  • Déclaration : « distribution d’un carton rouge à l’ancienne municipalité à propos du carrefour de l’ancienne mairie incapable d’absorber le trafic » (tract électoral 2014) et « proposition de réalisation d’un rond-point »

Réalité : un carrefour certes remanié, avec ajout de quelques interdictions ; ce qui est à la fois mieux et pire, selon qu’on habite ici ou là ; en tout cas pas de rond-point. Qu’y a -t-il de changé par rapport à l’ancienne municipalité qui décidait sans véritable concertation des habitants?

 

  • Déclaration : « L’avenue des Hauts de Fontcaude enfin réaménagée... Faire de cette avenue un véritable espace de respiration favorisant les déplacements doux… Dans cette logique la bande roulante sera réduite, entraînant de ce fait une réduction de vitesse … à 30 km/h. Une piste cyclable sera créée tout au long afin de permettre le partage de la voirie » (avant dernier bulletin municipal 2016)

Commentaire 1: on peut vraiment dire « enfin », car 2 ans d’attente avec l’ancienne municipalité et 2 ans avec l’actuelle, cela fait 4 ans de parcours du combattant pour ceux qui utilisent cet axe essentiel de Juvignac. Quatre ans de travaux, c’est autant que pour réaliser le doublement de l’autoroute ! C’est trop : encore 4 ans de galère pour les juvignacois de ce secteur !

Commentaire 2 : dans le contexte actuel, à plusieurs endroits, une voiture ne peut croiser un bus, ou un camion, sans risquer l’accrochage tant la largeur de la route y est insuffisante. Les camions sont actuellement obligés de monter sur les trottoirs pour tourner. Comment feront-ils à l’avenir ?  A-t-on pensé au passage inévitable des camions de déménagement avec remorque sur cet axe desservant un millier de foyers ?

Commentaire 3 : ce n’est pas en plaçant une piste cyclable entre les deux voies qu’on facilitera les choses ! Cela rappelle l’aménagement de rails en béton au milieu de certains boulevards parisiens pour y créer des couloirs de bus ; ce qui a eu pour effet de créer des bouchons inextricables source de pollution, et de multiplier les accidents. 

Commentaire 4 : une piste cyclable coûte cher. Or la pente est très raide à certains endroits, si raide que la quasi-totalité des cyclistes monte à pied à ces endroits. Alors si on cherche des économies, en voilà une vite trouvée : ne pas prolonger la piste cyclable au-delà du golf.

Commentaire 5 : Qu’est-ce qu’une avenue ? D’après Larousse : grande voie urbaine ; ou large allée plantée d’arbres. L’avenue actuelle est déjà trop étroite à certains endroits. Si on diminue sa partie roulante, l’avenue des Hauts de Fontcaude deviendra la ruelle prolongée des Hauts de Fontcaude.

Commentaire 6 : maintenir les capacités de stationnement, comme annoncé, tout en rajoutant une piste cyclable relève de la quadrature du cercle. Encore un effet d’annonce qui fera pschitt si on veut rester dans un budget raisonnable.

Commentaire 7:Pour un habitant du Martinet travaillant à Montpellier(car il n'y a pas que des retraités pour qui le temps ne compte pas), il faudra de 6 à 10 minutes pour aller de chez lui au pont de la Mosson, en roulant à 30km/h(sans compter les bouchons), alors que la distance à vol d'oiseau n'est que de 500m. Qui peut croire qu'il va tous les jours respecter les 30km/h sur tout le trajet? Alors on verbalisera? C'est toujours plus facile de verbaliser que de chercher de vraies solutions.